Menu

Périphériques de rémunération  : il n'y a pas que le salaire dans la paie

17 Janvier 2023

Périphériques de rémunération  : il n'y a pas que le salaire dans la paie

L'IDAF a été heureux de vous inviter à un cercle RH en Webinaire sur le thème :

 

Périphériques de rémunération : il n'y a pas que le salaire dans la paie 

 

 

Mardi 17 janvier 2023

9h-11h

Webinaire ZOOM


Pour obtenir le support (et le replay en fin de support), munissez-vous de vos identifiants de connexion et cliquez en bas de cet article sur "Télécharger la présentation"

 

Ce cercle RH traite de sujets transversaux susceptibles d'intéresser des profils variés. Il s'est donc tenu sous forme de Webinaire ouvert au public. 

 

Les intervenants :

  • Enora Hamon – Directrice Générale Adjointe – La France s'engage
  • Frédéric Wehner – Directeur des Ressources Humaines – Action contre la Faim


Animation :

  • Caroline Nio – Directrice Générale – Centre Hélène Borel
  • Olivier Benoit – Directeur des Ressources Humaines – AIDES
  • Guillaume de Marnhac – Personnalité qualifiée – IDAF

 

Le travail associatif est souvent associé à un engagement fort, du militantisme et parfois au dévouement à une cause. Les valeurs défendues par la structure sont essentielles au moment du recrutement des salarié·es. La rémunération est elle aussi centrale dans les négociations dans le cadre d'un recrutement. Bien souvent, les associations n'ont pas la capacité de répondre à des prétentions salariales trop élevées. Les périphériques de rémunération représentent alors un levier d'attractivité pour les postes à pourvoir et dans le cadre des négociations.

Les candidat·es sont motivé·es par l'objet de l'association ainsi que par le poste et les missions proposées. Ces dernier·es cherchent aussi à améliorer leur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Le temps de travail est donc un axe de négociation : 35 h, 39 h, forfait jour, organisation du temps de travail ? S'ajoutent les RTT, des ponts exceptionnels, des politiques de congés afin de répondre aux demandes des salarié·es. Les ajustements du temps de travail peuvent également être complétés avec la prise en charge de tout ou partie des frais de santé à travers une assurance complémentaire santé et une prévoyance. L'association peut proposer des mesures individualisées à l'instar d'aménagement pour les salarié·es aidants (une personne âgée ou en situation de handicap) et de mettre à disposition des professionnel·les comme des psychologues. Enfin, un plan de formation, dans une logique de promotion ou d'organisation de l'avenir, facilite le parcours professionnel des salarié·es et de la structure. Autant de dispositifs qui sont à imaginer, compiler et ajuster.

L'ensemble de ces pistes représente des leviers de négociation avec les salarié·es afin de trouver un équilibre entre conditions de travail, l'attractivité du poste et la rémunération que la structure peut octroyer. De plus, les coûts de ces opérations peuvent être moins élevés qu'une augmentation de salaire et contribuent à l'augmentation de la qualité de vie au travail.

L'objectif de ce cercle est donc de réfléchir aux périphériques de rémunération comme moyen de valoriser l'emploi à travers la reconnaissance et le respect des salarié·es à partir de présentations concrètes de RH qui ont mobilisé les différents outils à leur disposition, en jouant parfois sur les périphériques pour conserver leurs salarié·es ou pour en recruter de nouveaux·lles.

 

Pour obtenir le support (et le replay en fin de support), munissez-vous de vos identifiants de connexion et cliquez en bas de cet article sur "Télécharger la présentation"



 

Télécharger la présentation