Menu

L'intérêt général en 2018 : Émergence de nouveaux modèles et légitimité des acteurs traditionnels

13 Juin 2018

Mercredi 13 juin, l'IDAF a eu le plaisir d'accueillir adhérents et curieux pour une conférence sous le thème de « L'intérêt général en 2018 : émergence des nouveaux modèles et légitimité des acteurs traditionnels ».

L'intérêt général est une notion qui nous est familière et qui pourtant ne possède pas de définition préétablie. Ses évolutions sont multiples puisqu'elle a dû s'adapter aux mutations économiques, politiques et sociales de la société et a également été revendiqué par plusieurs acteurs.

En effet, l'État a pendant longtemps considéré qu'il en était le seul garant mais son désengagement progressif a conduit à l'essor du secteur associatif en particulier pour des missions de solidarité, de cohésion et d'innovation sociale.

Cette évolution n'est d'ailleurs pas figée puisque l'intérêt général s'ouvre aujourd'hui à de nouvelles formes d'organismes portées, notamment, par des entreprises poursuivant un objectif d'utilité sociale telles que les entreprises de l'ESS ou encore les entreprises à mission qui apparaitront cette année avec la loi PACTE. 

L'apparition de ces nouveaux acteurs et les mutations du secteur associatif traditionnel sont ainsi le signe que l'environnement de l'intérêt général évolue et qu'il est fondamental de définir de nouveaux repères.

 Lors de débats animés par Pierre Marcenac, Administrateur de l'IDAF et Trésorier de la Fondation Abbé Pierre, une première table-ronde a laissé la parole aux experts :

  • Anne Monier, Docteure, Centre Maurice Halbwachs (ENS / EHESS / CNRS)
  • Jean Buchser, Vice-Président de l'IDAF et avocat associé du cabinet Fidal, Directeur National du Pôle droit des associations et de l'ESS
  • Geneviève Ferone-Creuzet, Co-fondatrice et associée du cabinet Prophil

 Au programme de ces interventions : retour sur la notion d'intérêt général et sur sa définition fiscale, ses fondements historiques et ses enjeux actuels, présentation des nouveaux acteurs de l'intérêt général qui challengent le modèle associatif traditionnel...

Ces interventions ont été complétées par des retours d'expérience de professionnels du secteur associatif au cours d'une seconde table-ronde composée de :

  • Marie-Stéphane Maradeix, Déléguée Générale de la Fondation Carasso
  • Jean-Pierre Gaspard, Directeur général de l'AFM-Téléthon, Administrateur de l'IDAF
  • Jean-François Riffaud, Directeur de la communication et du développement d'Action contre la faim, Administrateur de l'IDAF

Ces derniers sont notamment revenus sur leur vision de l'intérêt général et sur les valeurs et spécificités des associations et des fondations dans un contexte en mutation. 

 Vous pouvez dès à présent télécharger la présentation et le compte-rendu détaillé.

 

 

Télécharger le compte rendu